Sel des Alpes - Le blog

Dans les entrailles salées de la terre

"On aperçoit parfois un chamois passer là-haut, le long des parois, avec ses petits. A en croire la légende, c’est à ces animaux que l’on doit la découverte des sources salées", explique Alain Fiaux en conduisant les visiteurs vers l’entrée des mines de Bex.

Attirées par l’eau salée suintant de la montagne, les chèvres auraient, diton, été les premières à mettre la puce à l’oreille des bergers. Après avoir goûté à l’eau, les chevriers l’auraient fait bouillir. Une fois le liquide évaporé, une fine couche de sel serait apparue au fond du chaudron...

Découvrez la suite de l'artlcle ici :  Echo - Special Balades - Mai 2016 - Dans les entrailles salées de la terre

26 mai 2016
sda.ch_Sticky_eShop_60x60.png