Sel des Alpes - Le blog

Les cascine, un air de campagne milanais

None

Devenez fan de notre page Facebook pour suivre les aventures de Sophie.

A Milan, et plus généralement en Lombardie, qui s’intéresse aux produits du terroir ne peut faire l’impasse sur ces fermes qui constituent un élément typique du paysage architectural local : le cascine. Témoins de l’activité agricole de la région, elles sont l’héritage du passé. Si aujourd’hui, certaines n’existent plus qu’au travers du souvenir en ayant par exemple donné leur nom à un quartier, d’autres ont été sauvées. Restaurées à titre public ou privé, elles offrent un véritable dépaysement, parfois même en plein centre ville, en proposant dans des cadres rustiques et authentiques une excellente alternative où déguster les produits locaux. Une idée particulièrement estivale pour un bon bol d’air. Alors, on y va ?

Oups… attendez ! Avant de partager avec vous quelques unes de mes bonnes adresses, permettez ce petit détour car parler des cascine, c’est parler avant tout de l’histoire locale et donc a priori d’un temps révolu. A priori seulement, car depuis quelques années à Milan, un mouvement de sauvegarde de ce patrimoine est né, leur permettant ainsi de s’inscrire à nouveau dans le présent. A priori aussi, car quand on parle de fermes, on imagine évidemment la campagne. Pourtant Milan intramuros compte une soixantaine de fermes. Eh oui ! Fédérées par le comité Cascine Milano, engagé dans la récupération des fermes abandonnées et dans la valorisation de celles qui sont actives, la plupart d’entre elles sont ce que l’on appelle des fermes citoyennes. 

Un patrimoine qui réunit en tout en Lombardie 500 exemples d’architecture rurale d’une grande valeur historique et environnementale. Mentionnées déjà en 1288 par l’écrivain milanais Bonvesin de la Riva “Les cascine (en latin, cassina, n.d.l.r.) milanaises sont des lieux extraordinaires, dont le nombre est impossible à énumérer.»

Eh bien, voilà que ces mêmes fermes vous attendent pour vous livrer leurs secrets de la terre.

 

La Cascina Cuccagna – La campagne au cœur de Milan

A Milan, si vous prononcez le mot cascina, c’est à la Cuccagna qu’on vous envoie. Devenue le symbole de la politique de la ville en matière de récupération des fermes urbaines, les premières traces de cette cascina remontent à la fin du 17ème siècle, quand les moines Fatebenefratelli y cultivaient des herbes médicinales. Elle est aujourd’hui gérée par plusieurs associations qui en ont fait le siège de leur activité. Des activités pour tous les goûts et pour tous les âges. Si d’aventure vous arrivez comme moi à Porta Romana à vélo, ce pourrait bien être l’occasion d’offrir à votre bicyclette une petite beauté, et pourquoi pas, par la même occasion, prendre quelques leçons de mécanique. A moins que votre amour inconditionné pour la nature ne vous pousse à l’apprentissage du travail du bois ou encore au jardinage. Ah ! Je vois. Vous n’êtes pas manuel pour deux sous. Alors contentez vous de cette visite pour acheter quelques fleurs ou profiter d’une projection de cinéma.

A la Cascina Cuccagna, deux fois par semaine, les mardi et vendredi, de 15h30 à 20h, vous pouvez faire votre marché et acheter directement auprès des producteurs des fruits et légumes, du fromage, des yaourts mais aussi du riz, des pâtes et du vin. Une fois le ravitaillement fait, posez-vous donc au restaurant Un Posto a Milano. A l’heure du thé ou du goûter, régalez-vous d’une part de tarte maison. A l’heure de l’apéro, le mardi, détendez-vous avec un aperitivo agricolo composé de produits à kilometro zero et de vins des caves de la région (5 euros le verre). Tous les autres jours de la semaine (sauf le lundi), vous pouvez repartir avec une bonne bouteille de vin italien dénichée à l’œnothèque Vigne di Giotto et apprécier la cuisine du chef Nicola Cavallaro, ex-patron d’un restaurant sur les Navigli, pour qui “Un posto a Milano est un lieu de rencontre, un lieu consacré à la culture de la nourriture et à la sauvegarde du patrimoine agricole.” Dans la salle de restaurant de style industriel, vous pourrez apprécier le midi une formule buffet à 15 euros comprenant une grande assiette de légumes, du bon pain, un café et verre de vin. A la carte, aussi à l’heure du dîner vous comprendrez pourquoi le restaurant est inscrit depuis l’année dernière au fameux guide gastronomique italien le Gambero Rosso avec pas moins de 3 Gamberi.

Où ? Quartier de Porta Romana - via Cuccagna 2/4, angolo via Muratori à Milan   (métro Loddi, ligne 3 à 20 minutes de la Stazione Centrale FS)

Web : www.cuccagna.org

Cuccagna_1.jpg

Cuccagna_2.jpg

Cuccagna_3.jpg

La Cascina Martesana – La ferme alternative où il fait bon se faire un barbecue

Autre référence milanaise – à peine plus récente puisque l’endroit a été inauguré l’année dernière - la Cascina Martesana. Située à l’est de la ville dans le parc du même nom, elle se trouve en bordure du canal du Naviglio Piccolo, exactement là où à la fin du 19ème siècle se trouvaient I bagnin della Gorla, la piscine à ciel ouvert de Milan qui était alors alimentée par le réseau des canaux. Rachetée par trois copains rejoints par Silvia qui gère le bar durant la journée, la Cascina Martesana n’est ouverte que pendant la saison d’été, d’avril en octobre. Vous trouverez ici une ambiance alternative, un peu soixante-huitarde. La saison vit au rythme de la programmation mensuelle qui propose une grande variété d’événements (expositions, soirées musicales et conférences, etc.). Tous les samedis, la Cascina Martesana ouvre sa cour intérieure à un auteur dans le cadre de son cycle SabatoLibro. Ses espaces verts environnants laissent place à des activités sportives dont certaines dédiées aux enfants. Et si vous êtes stressés ou que vous voulez vivre une expérience avec la nature, venez donc vous faire masser les mardi et jeudi selon la technique Ayurveda.

Allez ! On redescend sur Terre ! Car la Cascina Martesana, c’est surtout la bonne adresse à Milan pour une soirée grillades entre amis. Que vous veniez avec votre viande (il vous sera alors demandé 1 euro par personne) ou que vous l’achetiez sur place, la Cascina Martesana met à votre disposition l’huile, les sauces, les plats, le poivre et tant qu’on y est, le sel aussi ! Mais dans tous les cas, il vous faudra acquérir la carte (5 euros) pour profiter des services offerts. Et comme nourriture terrestre et nourriture spirituelle vont de pair, pensez à consulter le programme pour assister à une conférence « Cibo e… » ou participer aux ateliers proposés comme celui pour apprendre à construire un four écologique en terre cuite.

Où ? via Bertelli 44 Milan (métro Gorla ligne 1 ; accessible à vélo).

Web ?  www.cascinamartesana.com

Les agritourismes – La tradition 100% locale

De plus en plus de cascine sont restructurées à titre privé et proposent, dans la juste continuité de  leur activité de production agricole et d’élevage, leurs propres produits à la vente. Certaines assurent également un service d’hébergement et d’autres développent même des activités de plein air. Vous les trouverez sur les guides touristiques dans la rubrique « agritourismes ». Si l’offre sur l’ensemble de la Lombardie est très large, la qualité de service est en revanche inégale. Mais ce qui est sûr, c’est que vous serez toujours accueillis avec la générosité qui caractérise les « gens de la terre ». Et comme l’expérience vaut vraiment le détour depuis chez vous, je vous partage bien volontiers quelques bonnes adresses. 

Cascina Cavriano, du producteur au consommateur

Située dans un des plus grands parcs de Milan, le Parco Lambro à l’est de la ville, vous respirerez à la Cascina Cavriano le grand air mais aussi l’atmosphère des fermes d’antan. Rachetée par la ville à la fin des années 60, l’exploitation agricole est assurée par la famille Colombo depuis pas moins de trois siècles ! Les premières traces d’activité agricole remonteraient à l’an 1014. C’est dire !

Toute l’année, de nombreux événements y sont organisés (de la musique, du théâtre et même du tir à l’arc) et plusieurs fois par an, la ferme se met en fête. N’hésitez donc pas à consulter le programme avant votre visite.

Mais à la Cascina Cavriano c’est le plaisir des produits de la ferme que vous retrouverez au fil des saisons : de la salade, du persil, de la sauge, de la coriandre, des épinards, des tomates, des courgettes, des poivrons, etc. bref tout ce qui pousse dans un potager, mais aussi dans un verger : des pommes, des poires, des prunes, des figues, etc. sans parler des confitures et des œufs frais. Ici, tout est bio.

Mais que vous repartiez avec ou sans votre panier, profitez de cette excursion pour faire le plein de spécialités lombardes en plein air.

Où ? Via Cavriana 51à Milan (fermé le dimanche et le lundi).

Web ? www.cascinacavriano.com

Cascina Nibai

La Cascina Nibai occupe un bâtiment du 9ème siècle qui à l’époque était destiné à héberger les familles qui travaillaient aux champs. Aujourd’hui, c’est une coopérative sociale qui valorise l’idée de fraternité au travers du travail, de l’agriculture biologique et des produits éco responsables. Elle regroupe plus précisément trois coopératives : une en charge de l’exploitation des terres et de la transformation des produits, une en charge de l’insertion sociale au travers du développement d’une activité de services et la dernière qui aide à l’insertion de personnes à mobilité réduite au travers de stages.

Ici, la production est soit biologique, soit biodynamique. Même l’alimentation animale est garantie sans produits chimiques. Aussi les produits que vous y achèterez sont-ils tous labélisés. En plus, le profit des ventes est en partie reversé pour venir en assistance aux pays du sud. De très nombreuses activités sont proposées soit autour de la production qu’autour de la transformation des produits agricoles.

Où ? Via al Cavaro à Cernusco

Web ? www.nibai.it

La Cascina Corba, un restaurant dans un cadre rural

En un petit quart d’heure, quittez le centre de Milan et projetez-vous dans un écrin de verdure. Ici pas d’autre activité sociale que celui du plaisir de la table. Non loin de la rue qui porte son nom, la Cascina Corba est accessible à pieds (compter une dizaine de minutes depuis la station de métro Primaticcio), mais le mieux est encore d’y venir en voiture, car si le restaurant est dans Milan, il se situe à l'extrémité Sud ouest de la ville, dans un quartier de maisons municipales. Vous imaginerez sans difficulté que la ferme, qui remonterait au 14ème siècle, puisse un jour avoir été entourée de champs.

De cette époque, il reste l'architecture de plain-pied, les arcades qui aujourd'hui séparent les trois salles intérieures, et deux fresques dont une probablement d'origine au dessus de l'imposante cheminée d'angle qui vient réchauffer l'ambiance en hiver. Avec son crépi sur les murs décorés de tableaux de chasse et son sol de terre cuite, le décor rustique est en harmonie avec le jardin bordé d'hortensias. En été, vous l'apprécierez d'autant plus que vous pourrez vous protéger de la chaleur sous la pergola qui borde le restaurant, tout en appréciant les grillades faites sur place.

Avant de devenir un restaurant, il y a une quarantaine d'années, le lieu avait servi de dépôt pour le matériel roulant des services de la propreté de la ville. Aujourd'hui, Alessandro Lanfranconi, le propriétaire, y propose une cuisine toute italienne, à la carte ou au menu (servi le soir uniquement avec le menu poisson à 50 euros et le menu viande à 45 euros, vin compris). Le midi vous pourrez déguster le menu du jour (Primo, secondo et contorno à 26 euros).

Où ? via dei Gigli 14 à Milan (métro Primaticcio, ligne 1)

Web ? www.cascinacorba.it

Corba_1.jpg

Corba_2.jpg

Cascina Triulza

Et comme vous êtes peut-être à Milan pour l'Exposition universelle, si vous n’avez pas le temps d’une balade au vert pendant votre séjour, je ne peux que vous encourager à visiter sur le site même d’Expo 2015 la Cascina Triulza, une des rares structures qui existaient avant le projet. Un exemple typique qui vous permettra d’apprécier l’architecture rurale locale. Dans l’esprit des fermes citoyennes, la Cascina Triulza regroupe des associations nationales et internationales et constitue le siège de la société civile. Si ce n’est pas là que vous mangerez, au moins pourrez-vous rencontrer de très nombreux producteurs.

Enfin, si le concept de l’agritourisme vous séduit, je ne peux que vous inviter à découvrir un bon exemple de tout ce que je vous ai raconté dans ma 6éme vidéo sur la Cascina Galizia (où ? Strada Provinciale 127 (Km 2+250), 20012 Cuggiono, Milano), ainsi qu’à consulter le site internet www.agricity.it.

Alors, si je vous dis qu’il y a des fermes à Milan, vous me croyez maintenant ?

Galizia_1.jpg

Galizia_2.jpg

Galizia_3.jpg

Sophie, le 21 juin 2015

21 juin 2015
sda.ch_Sticky_eShop_60x60.png