Sel des Alpes - Le blog

L’Expo de Milan : Mode d’emploi pour les gourmands

Devenez fan de notre page Facebook pour suivre les aventures Sophie

Venir depuis la Suisse

Certains ne jurent que par les airs, d’autres que par les chemins de fer. Si vous êtes un inconditionnel de l’avion, sachez qu’il vous faudra 3 heures en moyenne pour rejoindre Milan depuis les montagnes suisses. Selon la compagnie, vous atterrirez dans l’un des 3 aéroports (Malpensa au nord-ouest, Linate à l’est, Orio al Serio à environ 60 kilomètres du centre ville, en proximité de Bergame). La capitale lombarde a des connections aériennes avec les principales villes suisses : Bâle, Berne, Genève, Lugano et Zurich.

Si vous avez la chance de vous poser à Malpensa, rejoindre le centre-ville de Milan sera très facile, grâce au train express Milano Malpensa qui vous laissera à la gare Centrale (FS), à Cadorna ou à la gare Garibaldi. Le service est assuré quotidiennement de 4h28 à 0h26 pour un tarif de base de 12 euros par adulte. Si vous avez volé avec Swiss, vous pouvez même acheter votre billet directement sur le site de la compagnie. Si vous arrivez par Linate, votre chance, c’est que l’aéroport se trouve à seulement 7 km du centre-ville ! Le bus Urbana 73 vous laissera dans le cœur historique, Piazza San Babila (de là, vous pourrez récupérer la ligne M1 qui mène directement à l’Expo). De même avec le bus direct Urbana X73 qui ne compte qu’un seul arrêt à Piazza Tricolore, et ce pour le même prix de 1,50 euros, correspondant au prix de base d’un ticket. En revanche, si vous atterrissez à Bergame, seules les navettes ou un bon ami peuvent vous sauver. 

En train, il vous faudra 1h13 en provenance de Lugano et 4h05 depuis Zurich. Côté budget, un Genève-Milan est proposé sur le site internet des CFF à partir de 22 euros. Les billets sont en prévente de 120 à 14 jours avant le jour du départ. Gain de temps et gain d’argent, certes, mais aussi grand confort car le train vous conduit sur le site même de l’exposition, à la gare Rho Fiera Milano qui se trouve à seulement 200 mètres de l’Expo ! Les horaires de train depuis la Suisse pour Milan sont disponibles ici.

Place de la biodiversité.JPG

Aller à l’Expo depuis le centre-ville

Avec une superficie totale de 1km2, ne vous attendez pas à trouver l’Exposition universelle en plein centre de Milan. L’Expo se trouve en fait au nord ouest de la ville, en proximité de Rho Fiera, à Pero, où se tiennent de nombreux salons internationaux, dont le fameux salon du Meuble. Mais quel moyen de transport choisir pour s’y rendre ?

En voiture ?

Allergique aux transports en commun, la voiture s’impose ! Mais que ce soit la vôtre, que vous la louez ou que vous la partagiez en car sharing, accéder à l’Expo en voiture peut devenir un calvaire. Bien sûr, avec le système de réservation obligatoire de votre place de parking à 14,50 euros la journée, vous ne vous exposez certainement pas à chercher une place ; le parking peut-être ; les bouchons c’est quasi certain ! Si vous êtes plutôt du genre idée fixe, une bonne astuce consiste à laisser la voiture à la station de métro Pero (une station avant celle de Rho Fiera) : le parking y est gratuit et sans réservation. Mais au fait, et la route ? L’Expo se situe sur l’autoroute A4 en direction de Torino, en proximité de l’embranchement avec l’autoroute A50 (Genova-Bologne). Fastoche, mais…bonne chance !

En taxi?

Le taxi pourrait être une bonne alternative. La difficulté n’étant pas tant d’y aller, mais de rentrer. Le site d’Expo ne compte que deux têtes de station. Une en proximité des accès Sud Merlata, et l’autre à côté de Est Roserio. Et attention, tous les taxis de Milan ne sont pas équipés pour les paiements par carte ; pour les francs suisses, je ne pense pas non plus ! (Taxiblu +39 02 4040, Radio Taxi +39 02 6969).

En métro?

Les transports en commun seraient-ils votre dernière possibilité ? Si vous êtes « Dodo/Metro/Expo » c’est la ligne rouge (M1), qu’il vous faudra prendre jusqu’au Terminus Rho Fiera. Le billet, d’une durée maximale de 105 minutes, coûte 2,50 euros. Comptez le double pour l’aller/retour (décidemment je suis trop forte !). Ces billets sont valables sur l’ensemble du réseau ATM (réseau milanais des transports en commun) et de Trenord. Le billet journalier (Biglietto giornaliero) à 8 euros vous permet de vous déplacer sans limite dans ce périmètre. Et celui à 10 euros, sur l’ensemble de la zone Grand Expo. Attention, si finalement vous vous déplacez en métro, n’oubliez pas qu’en semaine, le dernier départ est à 0h10 depuis Rho. Mais vous ne devriez pas le rater puisque l’Expo ferme ses portes à 23h tous les jours.

Ma recommandation: le train !

Gare de Rho oblige, le train ! Le site de l’Expo est desservi à la fois par les lignes « S » Suburbane et « R » des lignes Régionales. Plus rapides que le métro, les trains sont moins fréquents et vous contraignent davantage. Pour Rho Fiera,  prendre la ligne S5 (Varese-Milano-Treviglio), S6 (Novara-Milano-Treviglio), S11 (Chiasso-Como-Milano) ou S14 (Milano Rogeredo-Rho Fiera Expo Milano 2015) ou bien encore les lignes régionales (Milano-Varese), (Milano-Domodossola), Milano- Arona/ Milano- Luino).

Arrivé à la Gare de Rho Fiera (par le métro ou le train), vous avez le choix de suivre la sortie Fiorenza qui vous fera passer la passerelle extérieure ou Triulza qui vous conduira dans les méandres des couloirs souterrains.

Dans tous les cas, comptez 30-45 minutes du centre de Milan aux portes de l’Expo. N’arrivez pas trop tôt. Elle n’ouvre qu’à partir de 10h.

Et à vélo, c’est possible ?

Pour les plus écolos et aussi les plus courageux, le vélo pourrait se révéler être une bonne piste. Encore faudrait-il que la piste cyclable permette d’aller jusqu’à destination. Dommage, il nous faudra arrêter de pédaler à Molino Dorino - Pero et reprendre le métro ! Deux itinéraires conseillés pour y arriver cependant. Celui qui part de la station de métro Bonola (3 kilomètres avec une pente maximum de 7%) et celui qui part du Parco del Portello (7 km avec une pente maximum de 10%). Finalement, j’ai bien fait de laisser mon vélo sur le quai de la gare à Bex !

Acheter son billet

Vous n’avez pas profité de la prévente qui offrait des conditions tarifaires avantageuses ? Dommage…Alors, reprenons depuis le début ! Si vous appartenez à la catégorie des personnes organisées, mieux vaut prendre un billet à date fixe pour une ou deux journées consécutives. Pour les autres, choisissez un billet à date flexible pour une ou deux journées consécutives ou non; vous pourrez l’utiliser jusqu’au 31 octobre 2015. Mais attention, une fois que vous aurez validé la date de votre visite, vous ne pourrez plus l’échanger. Donc aucune hésitation ! Il vous en coûtera 39 euros la journée (34 euros en date fixe) et 5 euros pour la soirée. Vous pouvez acheter vos billets directement sur le site internet d’Expo 2015 ou auprès des revendeurs agrées, notamment les CFF pour la Suisse. Différentes formules existent dont le Season pass qui permet au détenteur de rentrer sur le site d’Expo de façon illimitée (115 euros pour un adulte). L’ensemble des tarifs est accessible ici.

Un monde pour les gourmands 

Une fois sur place, vous serez plongé dans le seul parc d’attraction au monde sur le thème de l’alimentation et de l’énergie. Un voyage dans 144 pays. Un approfondissement d’une dizaine de produits (riz, épices, cacao, céréales, etc.). Un concentré de couleurs et de saveurs, où tout a été pensé pour gourmands, les petits comme les grands. 

Évidemment l’Expo Milano 2015 est une occasion unique pour découvrir les cuisines du monde. Il y aurait près de 200 endroits pour se restaurer ; pas forcément autant pour se régaler car une grande partie d’entre eux propose de la street food. Et pourquoi pas d’ailleurs. La Hollande en a bien fait son affaire, sans en faire tout un fromage. Quant aux vrais restaurants, ils sont fortement critiqués pour les prix qu’ils pratiquent. Mais que cela ne vous coupe pas l’appétit et allons déambuler le long du Decumano (nom donné à l’allée principale, en référence aux principes d’architecture urbaine de la Rome Antique) à la recherche de quelques bonnes petites adresses.

 

Cuisine italienne

Un peu comme on trouve partout des pizzerias, ici, l’Italie est présente aux quatre coins du monde. A l'Expo, deux espaces Eataly proposent toute la richesse de la tradition de la gastronomie de la Péninsule au travers 21 restaurants qui s’alterneront pendant l’Expo afin d’en représenter la globalité. Essayez les fameuses pâtes au pesto, le Trofie al pesto chez O Magazin (Ligurie), la Baccalà mantecato e alla vicentina con polenta (morue à la polenta) à la Trattoria al Pompiere (Veneto) ou bien encore les fleurs de courgettes au basilic, Fior di zucca al profumo di basilico chez Peppe Zullo (Pouilles).

Dans l’espace Identità Golose Expo, inauguré par le chef triplement étoilé Massimo Bottura, chaque semaine un grand chef italien ou international signera un menu. Au total 450 initiatives sont prévues autour de la haute cuisine italienne. Au pavillon Slow Food, ce sont surtout des spécialités de vins et de fromages qui vous attendent. Les gourmands ne manqueront pas de s’arrêter manger une glace chez Grom, à moins d’en attraper une au vol au gré de l’itinéraire du Sweet Bike. Les personnes attentives à leur santé iront se rafraîchir au bar à fruits le Juicebar ou se rassasier au Gluten Free Fest. Sachez toutefois que vous trouverez de l’eau potable distribuée gratuitement sur tout le site. Ce qui ne vous empêche pas en fin de journée de trinquer avec un verre de Franciacorta, typique de la région lombarde. Vous pourrez même l’associer avec du caviar italien ! Si, si…

 

Slow Food.JPG

 

Cuisine du monde

Mais ce qui fait la richesse de cette visite, soyons d’accord, c’est la cuisine du monde. Chaque pavillon dispose pour ainsi dire de son restaurant. Le Japon (G24) dispose de quelques tables mais se révèle être cher, le Mexique (H19) et la France (G18) ont ouvert le restaurant sur la terrasse. Un détour par le Vietnam (H9) vous séduira par la diversité des produits proposés. Un conseil : pour connaître les dégustations prévues dans l’un ou l’autre des pavillons, surveillez le programme du jour. (Wi-fi gratuit dans toute l'Expo !)

Enfin, si vous voulez jouer la carte de la solidarité, je vous invite à manger dans un des 3 restaurants qui se trouvent dans la Cascina Triulza (seul lieu historique du site) à l’entrée de l’Expo. 

Vietnam.JPG

France.JPG

Japon.JPG

 

La semaine prochaine

Et parce que l’Expo c’est aussi le off, la semaine prochaine, nous retournons en ville pour découvrir une nouvelle spécialité de la cuisine milanaise. En attendant, pour mieux vivre l’Expo, je vous invite à télécharger deux applications. Celle de ATM et celle d’Expo 2015 évidemment. Excellente visite !

Sophie, le 8 mai 2015

8 mai 2015
sda.ch_Sticky_eShop_60x60.png